mardi 19 juin 2018

Une pouponnière à Pesche !


Cela fait quelque temps maintenant qu’en arrivant à l’école, nous croisons des parents accompagnés de leur tout-petit. Des bébés dans notre école ?  Nous avons décidé de mener l’enquête et avons suivi les jeunes parents, à l’arrière du bâtiment de l’école, côté « sœurs ».
Là, nous avons découvert Les mini-loups,une maison d’accueil pour petits bouts ! Nous sommes allées interviewer les deux gérantes. Voici ce que nous avons appris:

  Du côté des gardiennes ONE :

   Marine et Océane sont deux sœurs qui ont suivi la filière puériculture pendant 3 ans au sein de notre école et qui ont toujours aimé s’occuper de jeunes enfants.  Un jour, elles ont décidé de fonder une  crèche.  Aujourd’hui, cela fait 4 ans qu’Océane travaille en tant que puéricultrice et 3 ans pour Marine.  Si cette crèche  se situe derrière notre école depuis le premier octobre 2016, c’est parce que les deux jeunes femmes ont parlé de leur projet à monsieur Constant, professeur en option puériculture à l’ISM Pesche,qui était leur enseignant principal durant leur formation. Il a fait part de leur projet au directeur de l’école afin de trouver un local à ses deux anciennes élèves. C’est grâce à cela qu’elles ont pu bénéficier de leur emplacement actuel.  En contrepartie, les deux sœurs accueillent prioritairement des enfants de professeurs.

Il faut également savoir que les deux jeunes femmes souhaitaient, dès le départ, trouver un lieu de d’accueil à proximité de l’école. Pourquoi ? Premièrement, il y a peu de crèches dans la région et cela représente un problème pour les parents habitant le périmètre. Deuxièmement, elles avaient en tête de permettre à des élèves de l’option puériculture de l’ISM de réaliser leurs stages dans cette  crèche. Pari gagné !

Les minis-loups est bien une crèche indépendante et non une structure associée à l’école.  Plus précisément, il s’agit d’une sorte de  « gardienne ONE  double » car Marine et Océane sont payées à la prestation de l’enfant. La structure peut accueillir chaque jour maximum 10 enfants de 3 mois à 3 ans même si, au total, le maximum de petits loups inscrits autorisé est de 14.La crèche ouvre du lundi au vendredi de 7h30 à 17h30.

Comme nous l’avons dit plus haut, Marine et Océane ont toujours eu le souhait de permettre aux étudiant(e)s de l’ISM de réaliser leurs stages auprès d’elles ; cependant, la première année, elles n’ont pas pu réaliser ce projet car il leur fallait trouver leur rythme ; après tout,  s’occuper de 5 petits bouts en même temps, ce n’est pas rien ! Mais maintenant, elles sont parfaitement organisées. Le matin, les enfants sont accueillis de 7h30 à 9h, ensuite ont lieu les changes jusque 11h ainsi que les siestes pour  les plus petits et les jeux libres pour les plus grands. A 11h, les bambins dînent (les repas sont faits maison), ensuite ils sont de nouveau changés et les plus petits font une nouvelle sieste. Durant l’après-midi, les enfants jouent et participent aux activités organisées jusqu’à 15h, l’heure du goûter composé de fruits et de féculents. Finalement, aux alentours de 16h, les petits bouts retournent chez eux.
  
    Du côté d’un professeur de puériculture :

Nous avons également interviewé madame Laurence Joseph,  une enseignante en puériculture dans notre école, afin d’obtenir plus d’informations sur les atouts de la crèche dans le cadre de l’option proposée dans notre établissement.
  1. Pourquoi proposer une section puériculture à l'école?
Le domaine de la petite enfance est très intéressant. L'enfant réalise beaucoup d'apprentissages durant les premières années de sa vie ( au niveau psychomoteur, apprentissage de la propreté, apprentissage de la parole,...). C'est passionnant de comprendre comment cela se passe et d'essayer de le faire comprendre aux élèves de puériculture.  Il est également agréable pour moi de voir les élèves de la section évoluer durant leur 3 années d'apprentissage (sur les lieux de stage, notamment)
    
 2.Quels sont les points forts de la formation proposée dans notre école?

D'abord, il y a beaucoup de périodes de stage durant les 3 années (9 semaines en 5ème, 11 semaines en 6ème et 12 semaines en 7ème). Les lieux de prestation sont variés, ce qui permet aux élèves de découvrir différentes manières de travailler. L'accompagnement des stages se fait par des professeurs différents durant la formation, permettant plus d'objectivité dans les évaluations de stage. Les classes ne sont pas trop,peuplées, ce qui favorise les échanges et l'interaction entre les élèves.
Enfin, le travail d'équipe entre les professeurs de l'option est riche et constructif, ce qui permet d'être cohérent dans les matières données aux élèves. 

Dans une autre optique, plusieurs crèches viennent d'ouvrir dans notre région, d'autres projets sont en cours (projet à Mariembourg, à Pesche,...). Etant la seule école proposant l'option puériculture dans la région, nos élèves auront davantage de possibilités d'engagement dans les années à venir. Les élèves obtiennent le CESS en fin de 7ème et l'accès à la formation est possible pour les étudiants français.

    3.En quoi la crèche est-elle un atout pour les élèves de la section?

C'est une belle vitrine pour notre école. Cette crèche est tenue par 2 élèves sorties de l'ISM. Elle fonctionna très bien et a bonne réputation. De plus, des élèves de 7ème peuvent y prester des heures de stage. C'est également une aubaine pour les professeurs de l'ISM , qui profitent d'une crèche attenante à leur lieu de travail.

 Nous tenons à remercier Marine et Océane ainsi que madame Joseph pour le temps qu’elles nous ont consacré. C’est en espérant vous avoir fait découvrir une structure originale des alentours de notre école que nous clôturons notre enquête.

                                                                       
                                                                                                         M. BEROUDIAUX - S. BERTRAND

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les heureuses élues !!

Voici nos grandes gagnantes du concours de la rentrée!! Bravo à Lucie Guimin et à madame Laffineur ! Continuez à consulter le...